Une complicité commence par le respect de votre cheval, comprenez-le, pensez comme lui, et commencez une amitié d'envergure. 


 Accueil >  Parfaire ses connaissances > Reconnaitre un cheval malade

Reconnaitre un cheval malade

Savoir  reconnaitre  les  signes  d'un  problème  de santé très tôt est
primordial. Ceci vous permettra de prendre en charge une maladie,
 d'en faciliter le traitement et d'en limiter les conséquences.

Il  est  premièrement  nécessaire  de bien connaître votre cheval  en
santé,  car  ce  sont les changements inexpliqués qu'il faut avoir en
vue.

Le comportement

Souvent,  ce  sont les  comportements généraux de votre cheval qui
peuvent  divulguer un problème de santé. Un cheval à sang chaud,
qui  devient  flasque,  un cheval calme qui s'agite sans raison et un
cheval  qui  semble  avoir  des  raideurs  pour  se  déplacer  ne  sont
généralement pas de bons signes.

Le poil et la peau

Observez  l'état du poil, sur un cheval en santé, il doit être doux et
brillant.  Sinon,  c'est  un  signe  d'épuisement  de  l'organisme du
cheval.

La peau doit être souple et élastique, elle doit reprendre rapidement
sa  forme  si  vous  la  pincez,  elle  ne doit pas sembler collée sur les
muscles.

Les muqueuses (Tourage de l'oeil et membrane interne de la bouche)
sont  normalement  d'une  belle  couleur rosée. Dans ces régions, les
globules  rouges  sont  environ  1000  fois  plus   nombreux   que  les
globules  blancs.  Si  cette  proportion  change,  elle  peut  rendre  la
couleur  claire  ou  jaunâtre  comme  dans  le  cas d'une infection ou
d’une anémie.

l'alimentation

Un  cheval  à  toujours  bon  appétit,  inquiétez-vous  s'il  refuse ses
gâteries préférées. Une perte de poids est généralement un mauvais
signe.  Un  cheval  qui  a  les f lancs creux manque sûrement d'eau,
vérifier l'accès et montrer lui les points d'eau. Un cheval peut boire
 30 à 60 litres d'eau par jour.   En savoir plus...

Les crottins


Lors  d'une  alimentation  normale  et  d'une  digestion  active, un
cheval  devrait  faire  entre  7  et  10 crottins  par jour. Les crottins
sont  généralement  verts  et un peu mous si le cheval vit au pré, et
plutôt  foncé  et  bien formé s'il vit au box. Vérifier la présence de
larve ou de ver, un cheval doit être vermifugé deux fois par année.

Son urine doit être claire et non odorante, vérifiez qu'il ne semble
pas avoir de la difficulté à uriner, ce qui pourrait être un trouble
rénal.

Les pattes

Ce sont probablement les parties les plus sensibles de votre cheval.
Vérifié  quotidiennement  qu'il  ne  boîte  pas,  qu'il  n'y ait pas de
coupure   ou   d'enflement.   Inspectez    les    sabots,   repérez    un
fendillement. La corne des sabots doit être taillée par un maréchal
ferrant qualifié, tous les deux mois.

En conclusion

S'ajoutent  bien  entendu  les  parties  du corps en général, oeil ou
naseau  qui  coulent  abondamment, enflement du fourreau ou des mamelles,  zones  sensibles ou coupures. En cas de doute, n'hésitez
pas à consulter un vétérinaire, ou demander l'avis d'une personne expérimenté.

En vérifiant ceci, vous décèlerez plus rapidement certains
symptômes, et limiterez les conséquences tragiques...

Haut de page

equitation, randonnee, poney, competition, rodeo, ranch, cowboy, cowgirl









Copyright 2009 © Chevalenvergure.com | Tout droits reservés | Informations légales | Design :  Tutotrucsnico